Iranorama une BD documentaire

Publié le

Image

Réalisateurs : Yann BUXEDA, Ulysse GRY

Production : France 24, Webdoc.fr.

lien: http://webdoc.france24.com/iranorama-1/#INTRODUCTION

Iranorama vous propose de découvrir l’Iran quelques semaines avant l’élection présidentielle de juin 2013. Vous êtes un journaliste de France 24 (coproducteur du webdoc) qui a 4 jours pour faire un reportage sur l’Iran, pour cela vous avez un guide en la personne d’Armin.

C’est une vraie BD avec un peu d’interactivité ou l’on apprend plein de choses sur l’Iran moderne.

L’image de ce web documentaire est composée des superbes aquarelles d’Ulys GRY, dessinateur de bande dessinée.

ImageImage

Lors de votre cheminement, le récit vous fera découvrir à travers la vie des jeunes Téhéranais, et la vie dans la capitale de l’Iran des mollahs. De temps à autre vous avez aussi droit à une information un peu plus poussée sous la forme d’un article accompagné de photos. Le design sonore est pas mal même s’il s’agit de boucle de bruitage, cela ajoute indéniablement un plus aux illustrations.

Au niveau de l’interactivité, elle est minime. La plupart du temps, vous vous contentez de voir défiler les illustrations accompagnées du texte qui affiche à l’écran, à l’instar d’une BD, les dialogues des personnages. De temps en temps, vous avez une interaction possible avec des objets, mais de toute façon si vous choisissez la mauvaise option au bout d’un moment vous êtes obligés de retourner en arrière. Ce retour en arrière se fait par un gadget scénaristique qui consiste à utiliser une application nommée timewarp sur votre smartphone virtuel. Cela vous ramène là ou vous avez fait une erreur d’aiguillage, en vous expliquant ce que vous avez fait comme faute. Mais ce faible niveau d’interactivité n’enlève rien à l’intérêt du récit.

Il est vrai, également, que la production de web-doc est minime : coproduction France24 et 2200 € de crowdfunding sur kisskissbankbank. Je reprocherai tout de même que le passage d’un épisode à l’autre ne se fasse pas automatiquement. Après le générique de fin, c’est écran noir. Il vous faut taper le n° de l’épisode dans la barre d’adresse du navigateur sans oublier le slash (/) après le numéro (http://webdoc.france24.com/iranorama-2/).

L’Adaptabilité pour l’internet bas débit, pour moi à 512 kb/s, ne pose pas de problème. Du fait de n’avoir pratiquement que des images fixes à visionner, le bas débit rallonge simplement le chargement des illustrations. Mais il n’y a rien de très gênant. Les rares vidéos émaillant ce récit n’ont pas trop de difficulté non plus à être lues puisqu’elles apparaissent dans l’écran du smartphone virtuel et sont donc de petite taille.

En conclusion, je dirais que c’est un beau web-documentaire instructif qui doit être vu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s